nos challenges
  • Accueil
  • Actualités
  • 9 Mds € d’ici à 2030 pour faire de la France le leader mondial de l’hydrogène vert

Actualités


10 Déc. 2021

Xavier Fabre

9 Mds € d’ici à 2030 pour faire de la France le leader mondial de l’hydrogène vert

Le plan France 2030, présenté par Emmanuel Macron le 12 octobre 2021, souhaite faire de la France le leader mondial de l’hydrogène vert.

Via France 2030, ce sont 1,9 milliards d’euros qui seront ajoutés à la stratégie française de production d’hydrogène bas carbone de 7 milliards d’euros, pour aider à la décarbonation de l’industrie et des transports et participer à la souveraineté énergétique française.

Cette annonce intervient dans le sillage de :

1- La « Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE) » d’avril 2020 qui visait des objectifs d’augmentation de la consommation d’hydrogène ambitieux à horizon 2023 et 2028 dans les domaines de l’hydrogène industriel, l’hydrogène pour la mobilité et l’hydrogène pour le stockage :

  • 1 à 10 démonstrateurs de Power to gas en 2023 et 10 à 100 démonstrateurs en 2028 ;
  • un taux d’incorporation d’hydrogène décarboné dans l’hydrogène industriel de 10% en 2023 et de 20 à
    40% en 2028 ;
  • un nombre de véhicules utilitaires légers à hydrogène de 5 000 en 2023 et 20 000 à 50 000 en 2028 ; et un nombre de véhicules lourds à hydrogène de 200 en 2023 et 800 à 2 000 en 202

2- La « Stratégie nationale pour le développement de l’hydrogène décarboné » de septembre 2020 qui permet d’accélérer massivement les investissements en engageant, d’ici 2030, 7 milliards d’euros, dont 2 milliards d’euros dès le plan de relance sur 2020-2022.

La stratégie fixe 3 objectifs :

  • installer suffisamment d’électrolyseurs pour apporter une contribution significative à la décarbonation de l’économie- Objectif : 6,5 GW d’hydrogène produite par électrolyse ;
  • développer les mobilités propres en particulier pour les véhicules lourds – Objectif : économiser plus de 6 Mt de CO2 en 2030 (équivalent des émissions annuelles de CO2 de la Ville de Paris) ;
  • construire en France une filière industrielle créatrice d’emplois et garante de notre maîtrise technologique – Objectif : entre 50 000 et 150 000 emplois directs et indirects en France.

 

Pour accompagner ces multiples ambitions, la France a déjà mis en place un programme de soutien
sans précédent :

1-     Construction d’un Projet Important d’Intérêt Européen Commun (PIIEC/IPCEI) sur l’hydrogène (2021) doté de 1.5 Mds d’Euros permettra notamment de faire émerger en France des projets de « gigafactory » d’électrolyseurs ; Ce projet pourra également concerner l’industrialisation d’autres briques technologiques (piles à combustible, réservoirs, matériaux…), dans une logique d’intégration de la chaîne de valeur au niveau européen.

2-     Mobilisation des dispositifs d’investissement en fonds propres du PIA pour financer les entreprises nécessitant un soutien au développement de technologies innovantes (Fonds Ecotechnologies), à l’industrialisation (fonds SPI) ou au lancement de premières commerciales dans le domaine des infrastructures énergétiques (Ademe Investissements).

3-     Un appel à projets (AAP) « Ecosystèmes territoriaux hydrogène » par l’Ademe pour le déploiement, par des consortiums réunissant des collectivités et des industriels fournisseurs de solutions, d’écosystèmes territoriaux de grande envergure regroupant différents usages (industrie et mobilité), pour favoriser au maximum des économies d’échelle. Cet appel à projet est doté de 275 M€ d’ici 2023. Ce dispositif n’est plus mobilisable actuellement mais devrait être reconduit.

4-     Un appel à projets (AAP) « Briques technologiques et démonstrateurs » par l’Ademe : cet AAP vise à développer ou améliorer les composants et systèmes liés à la production et au transport d’hydrogène, et à ses usages tels que les applications de transport ou de fourniture d’énergie. Il pourra également soutenir des projets de démonstrateurs intégrant une forte création de valeur en France et permettant à la filière de développer de nouvelles solutions et de structurer la filière. Cet AAP est doté de 350 M€ jusqu’en 2023.

5-     Appel à manifestation d’intérêt dans le cadre du programme et équipement prioritaire de recherche (PEPR) hydrogène décarboné : opéré par l’ANR, ce PEPR permettra de soutenir la recherche en amont et de préparer la future génération des technologies de l’hydrogène (piles, réservoirs, matériaux, électrolyseurs…). Ce programme est doté de 65 M€ avec une limite de soumission au 31/01/2022 à 11h00.

6-     Appel d’offres dans le cadre du mécanisme de soutien à la production d’hydrogène décarboné, par complément de rémunération. A venir en 2022.

Au niveau continental, la forte implication de la France dans la Clean Hydrogen Alliance de la commission européenne permettra de garantir la bonne articulation entre la stratégie française et les travaux menés au niveau européen. Cette initiative vise à organiser et coordonner les travaux collectifs des Etats membres et des différents industriels sur cette thématique. Le précédent partenariat public-privé européen sur l’hydrogène et les piles à combustible FCH JU (Fuel Cells & Hydrogen Joint Undertaking) sera remplacé à partir de 2021 par un partenariat « institutionnel » du même type intitulé « Clean Hydrogen for Europe ». Les premiers « call for proposal » devraient être lancés officiellement début 2022.

Nos experts chez Absiskey vous accompagnent dans la recherche de financement

Être rappelé
par un consultant

Être rappelé par un consultant

    DÉNOMINATION SOCIALE*
    DÉPARTEMENT*
    PRÉNOM*
    NOM*
    EMAIL*
    TÉL*
    VOTRE PROJET*
    (descriptif technique, budget, calendrier prévisionnel)

    *Champs obligatoires

    Je souhaite partager
    cette actualité

    Twitter Linkedin Facebook

    Bande Bande